Ne croyez pas tout ce qui est écrit ici, allez vérifier par vous même.

samedi 7 janvier 2017

ZERO DISTANCE





L'évidence de la présence consciente souvent évoquée dans ce blog est caractérisée par la réalisation de deux aspects de la réalité.

La première réalisation pointe sur le temps et la deuxième sur le monde.

Dans cette fraction de seconde si précieuse, il est réalisé instantanément que la présence consciente que nous sommes est hors du temps et de l'espace monde tout en prenant sa forme.


Que le temps et le monde sont des concepts, leurs réalité apparait uniquement dans le mental, c'est l'espace mental qui donne naissance au temps et a l'espace. C'est un mécanisme indispensable lié à cette dimension, c'est une activité normale qui permet d'expérimenter.
La confusion provient de l'identification à l'objet corps et mental.

Evidement, depuis la présence, à l'instant, il ne se passe absolument rien, il n'y a que de la conscience.

Le temps est donc la traduction mentale de la présence, en fait le temps n'existe pas, c'est un concept, une construction imaginée.

Tout ce qui est connu est toujours connu dans la présence, en réalité il n'y a pas de distance entre ce qui est connu et la conscience, c'est pourquoi, au delà de la forme, de l'étiquetage mental, ce qui est vu n'est jamais descriptible, on ne sait pas ce que c'est, on ne sait strictement rien. 

D'ailleurs, pas besoin de savoir ce que c'est, la réponse est déjà là sans aucun effort pour l'obtenir car elle se situe à "zéro distance" de la question.
Il ne sert à rien d'essayer de comprendre ce paradoxe, c'est sans issue.